Transformation numérique de l’industrie manufacturière : 3 Prévisions pour 2022

Transformation numérique de l’industrie manufacturière : 3 Prévisions pour 2022

Nous approchons rapidement de la fin de cette année qui a sans aucun doute été une année difficile, qui a vu une multitude de problèmes différents défier et tester la résilience, l’agilité et la robustesse du secteur manufacturier. Malgré une réponse ferme et, dans bien des cas, inspirante de la part du secteur, l’incertitude continue de s’accumuler à l’approche de la nouvelle année. Nous proposons dans cet article, 3 prévisions de transformation numérique de l’industrie manufacturière pour 2022.

Prévision N° 1: Les fabricants intensifieront les initiatives numériques en télé-opérations à mesure que le travail à distance deviendra la norme.

Alors que certains manufacturiers considéraient initialement le travail à distance comme une réaction à court terme à la pandémie, cette année, ce changement deviendra plus permanent. Dès le début de la pandémie, ce sont les fonctions du bureau (back-office) qui ont été visées par le télé-travail.

Il s’est avéré très difficile au cours des 18 derniers mois de veiller à ce que le bon personnel soit sur place pour exécuter des tâches précises. Par exemple, les restrictions de voyage imposées par les gouvernements en raison de la pandémie ont mis en évidence les complications liées au fait de ne pas avoir le bon personnel sur place au besoin, ce qui pourrait avoir une incidence sur les coûts et les résultats en matière de rendement de la mise en place initiale jusqu’aux opérations en cours. Par conséquent, de nombreuses entreprises ont commencé à surveiller leurs actifs à distance tout en gardant un personnel réduit sur le terrain pour le soutien.

Les technologies permettent aussi de la télé-opération et ce secteur sera en croissance. De plus en plus de manufacturiers investiront dans de nouvelles solutions pour fonctionner de cette façon en 2022.  Les opérations à distance permettent aux fabricants d’utiliser une main-d’œuvre localisée et moins qualifiée qui peut accomplir un éventail plus large de tâches sous la supervision de professionnels formés, ce qui contribue à remédier à la pénurie de main-d’œuvre aiguë à laquelle font face les fabricants, entre autres. La mise en œuvre d’opérations conçues pour être exécutées à distance peut réduire considérablement les risques pour la sécurité de la main-d’œuvre opérationnelle dans de nombreuses industries.

Prévision N° 2 : L’adoption du cloud débloquera un accès élargi à l’analytique – entraînant une révolution dans l’aide à la décision plus intelligente par les fabricants.

2022 sera l’année où les manufacturiers commenceront à exploiter toute la puissance de l’analyse. À ce jour, certains ont utilisé des analyses de données pour les cas d’inspection de la qualité et l’optimisation des processus, mais elle sera de plus en plus utilisée dans des domaines clés de l’exploitation, comme le rendement global de la production, l’expérience client, la traçabilité des produits et les programmes de sécurité.

Des recherches récentes ont confirmé que près d’un quart des fabricants discrets (« discret manufacturing ») ont misé sur le cloud, en migrant certaines opérations pour tirer pleinement profit d’une infrastructure cloud hébergée. Cependant, pour que la révolution de l’analytique décolle véritablement, il faudra davantage passer au cloud. Les géants du Cloud tels AWS, Azure, IBM se sont positionnés avec de offres d’analytique et intelligence artificielle vraiment puissante à un coût abordable pour beaucoup de PME.

Prévision N° 3: La quête pour devenir une entreprise « Digital-First » stimulera l’adoption du cloud.

Le cloud dans toutes ses permutations continuera à jouer un rôle de plus en plus important et encore plus dominant alors que les fabricants pivotent vers une économie axée sur le numérique. La transformation numérique est maintenant un élément permanent et dynamique dans notre monde, en particulier dans l’industrie manufacturière, où elle contribue de nombreuses façons à la transformation de l’Industrie 4.0. Cette transformation peut réduire les coûts des centres de données, faciliter l’intégration des systèmes et fournir une approche rentable pour l’accroissement des ressources et pour la couverture des besoins en infrastructure. Lorsque tout ou partie de la main-d’œuvre d’une entreprise travaille à distance, prenant en charge les clients travaillant de n’importe où, l’importance de l’hébergement local de votre logiciel dans un centre de données d’entreprise importe moins.

Le désir de devenir une entreprise « Digital-first» est de plus en plus recherché par les petits fabricants qui, auparavant, n’auraient peut-être pas envisagé des systèmes de gestion des opérations robustes dans le cadre d’une stratégie Industrie 4.0. De nouvelles percées en matière de réduction des coûts se produisent et réduisent le coût d’entrée de ces programmes, contribuant ainsi à accélérer l’adoption. »

Cet article est inspiré de la version anglaise “Manufacturing predictions for 2022” publié le 10 décembre sur The Manufacturer.