Plan directeur TI: Comment s’y prendre pour le réussir?

Plan directeur TI: Comment s’y prendre pour le réussir?

Cet article fait suite au précédent article “L’audit TI, un bon investissement, dans lequel on peut y lire la démarche de l’audit TI et comment cette étape d’audit TI représente le prérequis essentiel à un plan directeur informatique.

Le plan directeur TI est l’un des principaux catalyseurs de la réussite des organisations dans la mise en place des meilleures pratiques de gestion des TI et des éléments de transformations digitales. Il est essentiel de mettre en œuvre un plan directeur TI axé sur les activités qui correspondent aux besoins de votre organisation.

Cet article est conçu pour vous aider à réfléchir à vos priorités, afin de mettre en correspondance les initiatives stratégiques des TI avec les objectifs et les valeurs fondamentales de votre organisation, d’appliquer un processus d’amélioration continue sur les pratiques TI et pour surveiller et mettre à jour le plan directeur TI de votre organisation.

Le plan directeur TI dresse essentiellement les priorités ou lignes directrices des technologies de l’information d’une organisation pour les deux à trois prochaines années.

La démarche à suivre 

La méthode proposée ici fait suite aux étapes 1 et 2 de l’audit TI. Pour réaliser le plan directeur, il s’agit de trois étapes:

Figure 1 – Processus Plan directeur TI

Étape 3 : l’analyse 

Lors de l’étape de l’audit TI de la démarche du CIO 360, nous avons pu évaluer les meilleures pratiques de chaque thématique nous permettent de qualifier les éléments de maturité vs la criticité pour l’organisation.  L’analyse avait permis alors de synthétiser les indicateurs selon le tableau suivant :

Vue d'ensemble-CIO 360

Figure 2 – Exemple Indicateurs de maturité/criticité 

Selon la criticité de chaque thème pour l’organisation, il s’agira maintenant d’identifier les initiatives d’améliorations sur ces meilleures pratiques TI et/ou d’identifier des projets de transformation (humain-processus-technologies). Les initiatives d’améliorations seront principalement axées sur les meilleures pratiques telles la gestion financière des TI, la gestion des actifs informationnels, les stratégies d’approvisionnent (« right sourcing »), la gestion du cyber-risque, l’architecture, etc. Les projets de transformation sont quant à eux axés sur des initiatives plus costaudes telles l’implantation de solutions numériques, le démarrage d’un programme complet en cybersécurité, un plan de reprise des affaires, etc. Chacun des projets ou idées d’amélioration seront documentés en termes de valeur potentielle que cela peut apporter à l’organisation.

Étape 4 : la priorisation et la rédaction

 

C’est à cette étape que chaque idée d’amélioration ou projet de transformation est discuté avec la direction de l’organisation. Un atelier de priorisation est exécuté.  Lors de cet atelier la priorisation se fait en discutant de la valeur potentielle apportée par l’idée ou le projet, ainsi que de la rapidité/facilité à déployer l’idée ou le projet. L’outil de priorisation suivant peut être utilisé pour faciliter la discussion et la prise de notes.

Figure 3 – Diagramme de priorisation

Les projets situés en haut à droite devraient être priorisés.  Les prérequis aux projets (projets prédécesseurs) sont aussi identifiés.  Le plan directeur TI peut maintenant être dessiné et le rapport rédigé.

Étape 5 : la présentation exécutive

À cette étape il s’agit d’intégrer les commentaires des dirigeants puis de formaliser la présentation exécutive.  La présentation exécutive fournira une synthèse de l’évaluation maturité/criticité des 15 thèmes de gouvernance TI, un sommaire des chantiers, le plan de déploiement des projets et un aperçu budgétaire.

Avantages du plan directeur : un véritable outil pour les organisations 

Une fois terminé, le plan directeur TI apporte plusieurs avantages à l’organisation: 

  • Visibilité: Il fournit une visibilité claire sur les technologies de l’information et comment celles-ci vont contribuer à la stratégie de l’organisation durant les prochaines années. 
  • Gestion des risques: Le plan directeur informatique permet aux organisations d’atténuer les risques liés aux technologies de l’information, grâce à ses volets dettes technologiques, sécurité informatique et plans de relève. 
  • Un outil de référence : On fera référence au plan directeur pour valider chacune des décisions majeures en TI et notamment celles liées à la planification budgétaire. 
  • Des priorités claires : Le plan directeur TI, à travers ses différents axes de développement, présente les grandes priorités des technologies de l’information. 

Afin de réussir un plan directeur TI, la haute direction doit percevoir pleinement sa valeur et l’intégrer à la stratégie de l’organisation. Il faut ensuite que ce plan soit réalisé par des experts qui ont déjà réussi l’exercice dans nombre d’autres organisations. Ces experts TI apportent leur vécu, travaillent étroitement avec la direction et représentent une extension directe de la direction sur les volets TI.

Enfin, il est important que le plan directeur TI soit clair quant à ses objectifs ultimes, y compris une liste des investissements technologiques que l’organisation considèrent comme prioritaires pour contribuer au succès de l’organisation. Toutefois, le plan devrait également comprendre des évaluations du budget  TI actuel de l’organisation et affecter des ressources et des responsabilités propres au projet au sein du service des TI pour atteindre ces objectifs.

Cliquez ici pour en savoir plus sur l’offre CIO 360 d’Eficio.